Publicité
Publicité

Le Premier ministre français [VIDEO] aurait-il fait un faux pas le vendredi 2 novembre en rendant hommage au président communiste Hô Chi Minh ? C'est visiblement ce que pense une majorité de l'opposition. En voyage officiel au Vietnam, ancienne colonie française indépendante depuis les accords de Genève rédigés en 1954, le chef du gouvernement s'est arrêté dans l'ancien bureau du président communiste Nguyễn Sinh Cung, son vrai nom. Lors de cette visite, le Premier ministre s'est plié à la tradition du livre d'or, le signant accompagné d'un hommage appuyé au président communiste. Un hommage qui ne passe pas auprès de nombreuses personnalités politiques de l'opposition.

Edouard Philippe a rendu hommage à Hô Chi Minh

Edouard Philippe, en signant le livre d'or après la visite du bureau du fondateur de l'actuel Parti communiste vietnamien, a ainsi écrit qu'il était "heureux" de pouvoir rendre hommage à celui qui avait permis l'indépendance de ce pays, c'est-à-dire Hô Chi Minh. Son hommage se finit ainsi : "L'austérité sereine [de son bureau] montre combien le travail et le calme, la détermination et la constance servent les projets des États."

Cependant, pour rappel, "Le patriote" est celui contre lequel les soldats français ont lutté durant la guerre d'Indochine qui s'est déroulée entre 1946 et 1954. Cette guerre a été meurtrière faisant plus de 500 000 victimes dont plus de 75 500 dans l'Union française. La bataille la plus marquante fut celle de Diên Biên-Phu où 2 293 Français sont morts et plus de 11 000 ont été emprisonnés (dont quasiment 8 000 sont morts ou disparus) dans les prisons lugubres du Viêt Minh, le parti dirigé par Nguyễn Sinh Cung.

Advertisement

Un hommage à Hô Chi Minh qui ne passe pas

Plusieurs membres de la classe politique se sont offusqués de cet hommage qualifié "d'indécent" par la présidente du Rassemblement National, Marine le Pen : "Constance et détermination en effet... dans la torture et l'internement dans des camps de si nombreux soldats français. Normalement, quand on est le Premier ministre français, on ne s'en réjouit pas" a t-elle tweeté en réponse à cet hommage.

Même son de cloche chez le président du groupe des Républicains au Sénat, le sénateur Bruno Retailleau [VIDEO] : "Edouard Philippe va-t-il passer par le Cambodge pour « rendre hommage » à Pol Pot ?". Matignon n'a pas encore répondu à cette polémique.

Advertisement

Une polémique qu'aurait bien évité l'exécutif.