Le château de Versailles, construit sous Louis XIV, joyau de la France, auquel même les révolutionnaires n'avaient pas touché a été fermé préventivement ce samedi. Et pour cause, les gilets jaunes avaient appelé à s'y rassembler pour l'acte VI. Le mouvement dure désormais depuis plus d'un mois et ses participants ne démordent pas.

Publicité
Publicité

Les annonces faites par le président de la République française, Emmanuel Macron ne sont pas suffisantes. Ils demandent désormais plus de démocratie en appelant à la création d'un Référendum d'Initiative Populaire (RIC).

Gilets Jaunes : l'acte VI ne se déroulera pas à Versailles

Attendus par les forces de l'ordre à Versailles devant son château, les gilets jaunes ont pris les forces de l'ordre de court en ne se rendant pas à lieu annoncé sur Facebook. En effet, en ce samedi 22 décembre, sur les plus de 1000 gilets jaunes qui avaient annoncé qu'ils seraient présents à la manifestation qui devait se dérouler Avenue de Paris, aucun n'est venu.

Gilets jaunes : l'acte VI est entrain de se dérouler
Gilets jaunes : l'acte VI est entrain de se dérouler

Tant est si bien que les camions de force de l'ordre ou encore les camions qui servent à déblayer les obstacles semblent bien seuls et abandonnés dans les rues de Versailles, comme un exercice où finalement personne ne serait venu.

Mais si les gilets jaunes ne se sont pas présentés à Versailles ce matin, ce n'est pas que le mouvement s'éteint, bien au contraire. Sur son groupe Facebook, Eric Drouet, celui-là même qui avait appelé à manifester à Versailles a annoncé vers 9 heures qu'il donnait rendez-vous aux manifestants devant Montmartre. Ni une, ni deux, plusieurs dizaines de manifestants se sont regroupés dans le calme devant la Basilique du Sacré-Coeur prenant de court les forces de l'ordre qui les ont tout de même évacués de la place, les entraînant à manifester dans les rues de Montmartre.

Publicité

Un nouveau mort en marge d'une manifestation

Ce sixième acte de manifestation est aussi entaché par la nouvelle mort d'un manifestant portant à 10 le nombre de personnes décédées suite aux manifestations et à la présence des gilets jaunes autour des nombreux ronds-points qui jalonnent la France. La personne décédée n'est pas un gilet jaune mais un conducteur qui se trouvait dans les bouchons créés par les gilets jaunes au niveau d'un péage à Perpignan.

"Plusieurs poids lourds étaient bloqués, et le dernier de la file était en train de parlementer avec les «gilets jaunes» pour pouvoir passer lorsqu'une voiture est arrivée et s'est encastrée à l'arrière du camion" a expliqué le procureur de la République. L'homme qui était âgé de 36 ans est décédé sur le coup.

Lire la suite