Alors qu'il est accusé de violences volontaires, de port prohibé et sans droit d’insignes réglementés et enfin de recel de vidéos surveillances, Alexandre Benalla semble ne pas vouloir se faire oublier des médias français et se rappeler au bon souvenir de l'Elysée. En effet, l'ancien chargé de mission du président de la République française, Emmanuel Macron, s'est rendu au Tchad début décembre, comme l'a révélé le journal Le Monde.

Publicité
Publicité

Ce voyage aurait pu passer inaperçu si ce n'est qu'Alexandre Benalla y est arrivé en avion privé, qu'il a été logé dans un palace et surtout qu'il a rencontré Oumar Déby, le frère du Président Tchadien, qui est directeur général des réserves stratégiques du pays.

Tchad : l'Elysée réagit à l'article du Monde

Alors que l'information de ce voyage était sortie par Le Monde lundi, L'Elysée s'est fendue d'un communiqué hier mardi 25 décembre afin de démentir tous liens entre ce voyage d'Alexandre Benalla et celui du président de la République qui s'est rendu au Tchad cette semaine.

Publicité

Durant ce voyage présidentiel, Emmanuel Macron a rencontré les militaires français engagé dans l'opération Barkhane, mais aussi le président tchadien, Oumar Déby.

Durant leur conversation, le nom de Benalla est sorti. Emmanuel Macron a tenu a affirmé que le principal intéressé n'avait plus aucun lien avec l'Elysée. Même son de cloche dans le communiqué du "château" : "[Alexandre Benalla n'est en] aucun cas un intermédiaire officieux ou officiel".

Alexandre Benalla condamne les propos élyséens

Alexandre Benalla a décidé de répondre aujourd'hui à ce communiqué condamnant des propos "diffamatoires" de "certaines personnes à l'Elysée" qui voudrait le faire "taire".

En effet, l'Elysée a ouvert une enquête afin de savoir si l'ancien chargé de mission du Président Macron n'aurait pas utilisé ses anciens titres à des fins personnels.

Son avocate a fait savoir que son client qui n'exerçait désormais plus aucun travail pour l'Elysée "devrait désormais être libre de réaliser ses projets et déplacements professionnels sans être la cible de commentaires et réactions malveillants et opportunistes." Alexandre Benalla a expliqué sa présence au Tchad affirmant qu'il y accompagnait une délégation économique étrangère en vue d'investissement qu'ils souhaitaient réaliser dans le pays.

Pour l'instant, le palais de l'Elysée n'a pas réagi à ces nouveaux propos.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite