Les difficultés rencontrées par le gouvernement et le mouvement LREM qui le soutient, font logiquement le bonheur des partis d’opposition qui devraient mieux s’en porter, et pourtant, tout n’est pas rose pour Les Républicains. Le parti de Laurent Wauquiez, continue de voir de nombreuses personnalités le quitter. Derniers départs en date, Thierry Mariani en partance pour le RN et Alain Juppé qui veut prendre du recul.

Thierry Mariani en partance pour le RN

Il est vrai, que ces départs ne constituent pas vraiment une surprise. Pour le premier, les approches et les appels du pied du parti de Marine Le Pen, se faisaient de plus en plus pressants, et les dernières déclarations et prises de position de l’ancien ministre, montraient clairement des convergences de vue. Cependant, l’envie est une chose, le passage à l’acte en est une autre.

C’est certainement un avenir moins ténébreux du côté du Parti d’extrême droite, qui a fait pencher la balance. Même si le RN, peut crier haut et fort, que ce sont ses arguments, qui l’ont convaincu de le rejoindre en compagnie de l'ex-député LR Jean-Paul Garraud, on peut tout de même penser, que c’est surtout LR qui n’a pas su les retenir.

Alain Juppé se met en retrait

C’est devenu officiel, ces derniers jours, pour Alain Juppé, c’est un départ en signe de mise en retrait, après 42 ans de bons et loyaux services pour le compte du parti gaulliste.

Depuis deux ans, le maire de Bordeaux, a nettement pris ses distances avec le parti dirigé actuellement par Laurent Wauquiez et avec qui, le moins que l'on puisse dire, c’est que la connexion ne s’est pas faite. Il est évident, que la lassitude a été exacerbée par des attitudes souvent polémiques du nouveau leader des Républicains et des prises de position, que l’ancien Premier ministre juge trop "droitières".

De nombreux départs

Les départs de deux nouvelles pointures du Parti LR, se rajoutent à la liste déjà longue de notables du parti, qui n’ont pas vraiment apprécié l'élection de Laurent Wauquiez. On peut citer entre autres, Xavier Bertrand, Frédéric Lefebvre et Dominique Bussereau.

Tous expliquent, ne plus comprendre et ne plus se reconnaître dans le parti historique de droite. Plus inquiétant encore, si l'on considère que nous assistons simultanément au départ de Thierry Mariani, fervent adepte d’un rapprochement avec l’extrême droite et le retrait d'Alain Juppé, qui au contraire veut garder ses distances avec le RN.

Les départs de ses "cadors" pour des raisons en partie diamétralement opposées, en disent long sur la difficulté actuelle du parti, pour se positionner clairement sur l’échiquier politique.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite