Publicité
Publicité

Monétiser ses réseaux sociaux devient la tendance du moment. Mais cela peut également conduire à des drames, comme l'attaque survenue hier 03 Avril au siège de YouTube [VIDEO]. L'auteure de la fusillade déplorait une modification récente du système de rémunération du site, et ressentait depuis quelques temps une profonde haine envers le leader mondial de la vidéo en ligne.

En effet, les conditions dictées ont changé depuis qu'un vidéaste s'est filmé près du cadavre d'une personne suicidée en Décembre dernier, suscitant une importante polémique.

Les annonceurs dont les publicités étaient diffusées juste avant cette vidéo se sont logiquement plaints auprès de YouTube [VIDEO] qui a décidé de réagir en excluant certaines publications de son programme de monétisation.

Advertisement

Plusieurs dizaines de milliers de Youtubeurs ont donc vu leurs revenus chuter.

Désormais, pour pouvoir gagner de l'argent sur le site et en vivre, il faudra remplir plusieurs conditions. La première, la plus drastique, exige que le membre ait publié un minimum de 4000 heures de vidéos au cours des 12 derniers mois. Il doit également posséder au moins 1000 abonnés. Par ailleurs, les vidéos publiées ne seront désormais plus contrôlées par des robots, mais par de vrais modérateurs rémunérés par l'entreprise.