2

Lorsque l'on visite le rayon beurre, c'est sur de la margarine qu'on tombe ! Dans notre société capitaliste orientée vers la consommation et le pouvoir d'achat, ce n'est pas normal, car le client est sensé être roi !

Agriculture : les vaches, le lait, le beurre et la distribution

L'Agriculture est stable depuis cinquante ans. Pour se prémunir de "disette", des organismes tels que le ministère de l'agriculture, la fédération nationale des syndicats d'exploitant agricole, la Commission de Bruxelles, prévoient des décisions politiques et échangent pour prévoir.... et résoudre les conflits entre producteurs, distributeurs et industriels.

Les Français sont dans une société de l'excès car nous pouvons profiter d'une opulence plutôt rassurante, en règle général. Il y a eu effectivement moins de production de lait en 2016 à cause de la sécheresse et des quotas à Bruxelles. Et de fil en aiguille... on en est là maintenant.

France : une surconsommation

Malgré le fait que ce manque fut peu inquiétant à l'origine, les citoyens voyant le changement au sein des distributeurs se sont inquiétés, mais aussi les entreprises. Ils se sont constitués un stock, au cas où... Je me réfère aux commerçants : boulangers, et restaurants qui ont besoin de ce produit qui fait parti d'une base de nombreuses recettes. Afin de ne pas réduire leur profit, il y a eu un stockage massif, sachant que leurs industriels avaient également augmenter le prix de vente.

Qui est vraiment coupable ? Les rayons ont été malheureusement dévalisés. Cet achat en masse a provoqué cette pénurie [VIDEO] qui se constate toujours actuellement et qui est en phase de se stabiliser.

La grande distribution manque d'argent ?

Le stock de réserve ainsi que les grandes distributions remplissent au fur et à mesure le rayon pour ne pas se confronter à une véritable pénurie problématique. Le prix du kilo est passé de 2.600 euros la tonne au printemps 2016 à 8.000 euros maintenant à cause des difficultés de production de 2016. Or le prix des industriels envers les agriculteurs suit-il ? La grande distribution refuse de payer le beurre plus cher. C'est le comble. Donc cette économie, sachant que le marché international et particulièrement les chinois deviennent friands de beurre pourront-t-ils se stabiliser ? Oui du profit, mais répondre aux besoins du citoyen fait-il parti de nos droits ?

Agriculteurs : Rationalisation des coûts de production

La grande distribution a le contrôle sur la consommation de ces clients.

Les citoyens passent par ce système simple, car faire ses courses, avoir des produits finis est plus facile, plus aisé pour chacun. Mais que fait-on, que peut-on faire lorsque le client s'avère être privé de produits de première nécessité ? Surconsommation et pénurie vont ensemble ! On nous a vendu le capitalisme comme "producteur d’abondance", alors qu’il ne fait que créer de la rareté en quelques sortes. Là c'est le beurre ! Parfois les médicaments ! et ce n'est que la conséquence d'une gestion et d'une querelle financière.