Le temps serait-il à l'optimisme ? Selon les chiffres de l'Insee, l’Institut national de la statistique et des études économiques, le Produit intérieur brut de la France (#PIB) a grimpé de 1,6% en 2017, avec une hausse de 0,6% sur les trois derniers mois de l'année concernée. Un chiffre bien supérieur à celui de 2016 (1,1%) et surtout le PIB le plus élevé depuis six ans en France. Des chiffres étonnants et économiquement très bons, qui permettent notamment à la France de devancer la Grande-Bretagne. En effet, les Britanniques ont bénéficié d'une croissance qui n'a progressé « que » de 0,5% lors du dernier trimestre de l'année 2017. Le pays dirigé par #Emmanuel Macron se place donc comme un moteur économique de l'Europe, même si certains autres pays de l'Union européenne peuvent se targuer de croissances positives concernant l'année 2017, à l'image de l'Espagne (+3,1%) et de la Pologne (4,6%).

Une dynamique qui permet à l'ensemble de l'UE de bénéficier d'une croissance globale de 2,5% sur l'année écoulée. Il s'agit tout simplement de la plus importante #Croissance économique pour l'Union européenne depuis une décennie. L'UE [VIDEO] se place au niveau des États-Unis, la première puissance mondiale, dont la croissance 2017 est de 2,5%.

La consommation des ménages a légèrement ralenti en 2017

Concernant la France, comment s'explique une telle dynamique économique ? D'après l'Insee, la vigueur des investissements des entreprises et la hausse des exportations ont stimulé la croissance et compensé le ralentissement des dépenses des ménages. L'institut assure ainsi que la formation brute de capital fixe (investissement des entreprises) s'est légèrement accélérée à +1,1% après +0,9%.

Les dépenses de consommation des ménages ont certes ralenti (+0,3% contre +0,6% l'année précédente), mais la balance du commerce extérieur contribue positivement à la croissance du PIB (+0,6 point après -0,5 point). Les exportations s'accélèrent fortement (+2,6% après +1,1%) tandis que les importations ralentissent fortement (+0,7% après +2,4%). Autant de chiffres qui permettent à la France de connaître sa croissance la plus importante depuis 2011. Selon l'Insee, la très nette progression des exportations françaises devrait permettre de poursuivre sur cette dynamique et de connaître deux premiers trimestres 2018 où la croissance devrait augmenter d'au moins un demi point.

Forte hausse des exportations pour la France

Des chiffres extrêmement positifs qui, forcément, placent Emmanuel Macron [VIDEO] en position de force. Depuis son élection au mois de mai dernier, le Président de la République a placé au cœur de son mandat la compétitivité de la France. C'est notamment dans ce cadre que le gouvernement travaille actuellement avec les syndicats et les groupes de pression des entreprises pour réformer le système de formation professionnelle, et passera à l'assurance chômage dans les mois à venir.

Le ministre des Finances, Bruno Le Maire, prévoit une loi sur l'économie majeure pour le printemps, qui vise à assouplir davantage les restrictions imposées aux entreprises et à accroître les régimes d'intéressement des salariés. Malgré tout, l'Insee souligne dans son rapport que deux points restent à améliorer afin de permettre à la France de continuer sur cette belle dynamique sur le long terme. Relancer la consommation des ménages apparaît ainsi comme une priorité, après un ralentissement 2017. Autre priorité, la baisse du chômage, qui reste un poids pour l'économie française. A l'heure actuelle, le taux de chômage est de 9,7% en France. L'Insee table ainsi sur une légère baisse de 0,3% de ce taux en 2018.