L'information a été confirmée ce matin sur RTL. L'islamologue et théologien suisse #Tariq Ramadan a été placé en #garde à vue ce matin dans les locaux de la police parisienne. Tariq Ramadan est aujourd'hui visé par une "enquête préliminaire ouverte à Paris des chefs de viols et violences volontaires". Deux femmes l'ont accusés simultanément à la fin du mois d'octobre 2017 à la suite des révélations faites à propos d'Harvey Weinstein. Retour sur cette affaire [VIDEO] qui ne fait que commencer.

Tariq Ramadan accusé de viol par deux femmes

La première plainte a été déposée par Henda Ayari. Cette ancienne salafiste qui est par la suite devenue une militante féministe et laïque.

Suite à cette conversion, en 2016, elle sort un livre intitulé J'ai choisi d'être libre. Dans ce livre, elle raconte son histoire, sa fuite du salafisme ainsi que sa relation avec Tariq Ramadan sans dire son nom. Elle confie dans cet ouvrage qu'elle a été violée, mais tait le nom de son agresseur de peur de recevoir des menaces. C'est seulement l'année dernière qu'elle est sortie de son silence en déposant une plainte contre le théologien suisse.

La seconde femme dont le nom n'est pas connu a quant à elle déposé plainte pour violences sexuelles. Ces violences sont décrites par elle-même comme d'une grande brutalité. Les faits remontent à 2009, mais il est parfois long d'accepter et de venir déposer plainte. Dans les deux affaires, le mode opératoire utilisé aurait été le même. Dans la seconde affaire, cela se serait déroulé dans une chambre d'hôtel où la femme se serait retrouvée avec Tariq Ramadan.

Une garde à vue et une interrogation pour Tariq Ramadan

Tariq Ramadan a donc été mis en garde à vue et est actuellement entendu par les policiers de la 2e DPJ (direction régionale de la police judiciaire de Paris). Cette garde à vue qui peut durer 48 heures permettra aux enquêteurs de comprendre au mieux comment les deux affaires ce sont déroulées. À l'issue de cette enquête préliminaire, Tariq Ramadan pourrait soit être mis en examen soit avoir un statut de témoin assisté.

Sur sa page Facebook, l'islamologue se défend de ces accusations de viols et de violences sexuelles. Ces accusations sont pour lui "une campagne de calomnie" qui a été organisée "ses ennemies de toujours". Il est vrai que Tariq Ramadan ne fait pas l'unanimité dans le monde musulman particulièrement à cause de ses propos parfois tranchés et qui divisent largement.