Homme public depuis de nombreuses années, spécialiste de l'Islam contemporain, Tariq Ramadan [VIDEO] est également devenu, au fil des années, une « machine à polémiques ». Bien avant les accusations de viols dont il fait l'objet, l'universitaire suisse s'est retrouvé au cœur de l'actualité pour les mauvaises raisons. Comme lorsqu'il a accusé les services secrets français d'avoir orchestré l'attentat de Charlie Hebdo par exemple. Une position qui n'avait alors recueilli aucun soutien, tant elle était complotiste et sans aucun fondement. Cela avait même relancé les soupçons de liens entre Tariq Ramadan et le terrorisme islamiste.

Propos sur l’homosexualité et la place de la femme

Plusieurs autres positions et propos lui ont valu des ennuis ces dernières années.

Notamment celle sur l'homosexualité, une pratique qu'il est impossible de « normaliser » selon l'universitaire. Plusieurs fois taxé d'antisémitisme, Tariq Ramadan [VIDEO] a aussi fait polémique en raison de ses propos sur la place de la femme dans la société. En réclamant un moratoire sur la lapidation des femmes sur un plateau de télévision face à Nicolas Sarkozy, il avait alors suscité un tollé concernant une position jugée comme archaïque par nombre de ses détracteurs.