#Tariq Ramadan a été arrêté cette semaine et placé en garde à vue [VIDEO] afin de se faire auditionner par la police parisienne. Cette garde à vue s'inscrit dans l'#enquête qui le vise pour "des chefs de viols et violences volontaires". 2 femmes l'accusent de violences et de viols. Des actes qui se seraient déroulés en 2009 et dont les plaintes ont été déposées l'année dernière suite à la libération de la parole des femmes après l'affaire Harvey Weinstein et la campagne lancée sur Twitter #balancetonporc. Suite à cette garde à vue et aux différentes auditions, le parquet de Paris a rendu sa conclusion.

Conclusion du Parquet : un placement en détention pour Tariq Ramadan

Depuis mercredi, Tariq Ramdan était auditionné par les policiers de la 2e DPJ (direction régionale de la police judiciaire de Paris).

C'est cet après-midi que le parquet de Paris a rendu ses conclusions. Et ces dernières sont très claires. Une mise en examen pour viols et le placement en détention provisoire ont été requis par ce dernier afin de mener à bien l'enquête et faire la lumière sur ses chefs d'accusation. Le juge d'instruction a donc ouvert une information pour #Viol et viol sur personne vulnérable.

Les deux victimes, dont une ancienne salafiste, Henda Ayari, avaient décrit ses actes comme emplit d'une grande brutalité. Les circonstances restent tout de même à éclaircir. Durant cette garde à vue, l'islamologue suisse de 55 ans a été confronté à l'autre victime préférant restée anonyme. À l'issue de cette entrevue qui a duré 3 heures, Tariq Ramadan a refusé de signer le procès-verbal. Ce dernier nie en effet toujours les faits dont il est accusé par cette femme, un viol dans un hôtel de Lyon en 2009.

Caroline Fourest : un nouvel élément dans l'enquête

La féministe Caroline Fourest a elle aussi été interrogée dans l'affaire Ramadan. Cette dernière a transmis plusieurs éléments importants pour la suite de l'affaire. L'arrivée de cette femme dans le procès n'est pas du goût de tout le monde et encore moins de Tariq Ramadan et de ses avocats qui ont déposé une plainte pour subornation de témoin. [VIDEO]

Tariq Ramadan divise encore aujourd'hui le monde musulman. [VIDEO] Il est le petit-fils du fondateur des Frères musulmans, une organisation transnationale islamique sunnite fondée en 1928 par Hassan el-Banna. Suite au dépôt de plainte par les deux femmes, il a été remercié de son poste de professeur dans la prestigieuse université d'Oxford.