Après une journée de mercredi particulièrement perturbée en France sur le plan météorologique, notamment dans le sud [VIDEO], c'est le nord qui s'est réveillé ce matin en découvrant une fine couche de Neige dans les rues. 56 départements sont également toujours en vigilance orange, allant des bords de la Méditerranée aux Alpes et au Jura, puis en remontant vers la région parisienne, la Normandie, la Bretagne et les Pays-de-Loire. La vigilance concerne majoritairement la neige et le verglas, [VIDEO] mais également le vent en PACA et en Occitanie, et les risques de submersion en bord de mer dans le Languedoc-Roussillon.

Quant aux chutes neigeuses de ce matin, elles se transformeront progressivement en pluies verglaçantes dans la moitié nord du pays.

Météo France rappelle à cette occasion que le verglas s'avère encore plus dangereux que la neige dans les rues, et surtout sur les routes.

Autour de Paris, où quelques centimètres de neige recouvraient le sol ce matin, le Préfet de Police d'Île-de-France "déconseille vivement les déplacements en voiture jusqu'en début d'après-midi". Dans les Yvelines, les poids lourds ont même l'interdiction formelle de circuler. Du côté des transports en commun, des perturbations ont été enregistrées ce matin. Seuls les chauffeurs de bus du Val-de-Marne et des Hauts-de-Seine ont pu travailler normalement.

Dans l'Hérault, alors que l'alerte rouge qui planait hier sur le département a été levée ce matin, les flocons pourraient toujours tomber dans l'arrière-pays, au moins jusqu'à 16 heures. Par ailleurs, de nombreux établissements seront à nouveau fermés aujourd'hui autour de Montpellier, allant des crèches aux médiathèques, en passant par les mairies annexes et les marchés couverts.

Hier, les transports en commun y ont été particulièrement perturbés, et l'activité de l'aéroport est restée à l'arrêt. Sur les routes, un millier de personnes bloquées par la neige ont été secourues par quelques 200 gendarmes et mises à l'abri dans des centres ouverts pour l'occasion, parfois à 30 kilomètres de là.

L'ensemble du département s'est réveillé mercredi avec parfois plus de 10 centimètres de neige dans certaines communes. Les habitants ont même découvert pour la première fois un épais manteau blanc sur les plages de Sète et Palavas, mais également à Béziers et dans les arènes de Nîmes. Dans le Gard justement, les nombreux véhicules à l'arrêt sur l'autoroute A9 depuis hier matin, ont tous pu être 'libérés' dans la soirée. Mais la Préfecture a demandé aux "semi-remorques de transport de marchandises de plus de 7,5 tonnes" d'attendre ce matin 10 heures avant de poursuivre leur route.

Un redoux déjà prévu aujourd'hui

Dans le sud-ouest, le département des Landes a aussi été particulièrement touché par les chutes de neige.

En Gironde, les courageux ayant décidé de gravir la dune sableuse du Pyla ont eu la surprise de la découvrir blanche avec, là aussi, près de 10 centimètres de manteau neigeux. La même quantité est tombée sur les plages de Saint-Jean-de-Luz, pendant qu'à Biarritz, des baigneurs décidaient de braver le froid et d'aller faire quelques brasses dans l'Atlantique.

C'est pourtant par le sud-ouest que les températures ont déjà commencé à remonter progressivement ce jeudi. Cet après-midi, le redoux risque même d'être spectaculaire avec pas moins de 17 degrés attendus à Biarritz. Dans le nord du pays en revanche, le froid sera toujours présent avec des chiffres largement inférieurs aux moyennes d'un 1er Mars. Des maximales d'à peine 2 degrés sont attendues aujourd'hui en Alsace et dans le Pas-de-Calais.