Le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer a annoncé ce jeudi différentes recommandations adressées aux enseignants des écoles maternelles et primaires pour faire évoluer leurs méthodes, notamment en lecture, écriture et calcul. Le gouvernement s'est peut-être appuyé sur différentes études publiées ces dernières années, et qui livrent un constat alarmant sur le niveau scolaire de nos enfants.

Publicité
Publicité

La première d'entre elles, réalisée en 2017 sur des élèves de CM1 dans 50 pays par l'institut Pirls sur le thème de la lecture et de la compréhension écrite, révèle que la France est la seule à régresser avec les Pays-Bas depuis 2001, se classant seulement au 34ème rang. De même, une recherche de Pisa sur la capacité des écoliers à travailler en groupe - comprendre un problème et le résoudre ensemble-, classe nos enfants à la 20ème place sur 32 pays analysés.

Publicité

De son côté, l'institut Timms a étudié les carences des écoliers en mathématiques à travers le monde. Les Français obtiennent le score de 488 points, alors que la moyenne mondiale est fixée à 500 points, et la moyenne européenne à 525. Ce sont les pays asiatiques qui sont les plus performants dans ce domaine.

Enfin, chaque année, le ministère français de l'Education nationale organise des tests de dictée sur l'ensemble du territoire.

Sur une base de 67 mots, les élèves de CM2 faisaient en moyenne 11 fautes en 1987, 14 fautes en 2007... et 18 en 2015. Il y a 30 ans, 5% des écoliers faisaient plus de 25 erreurs sur 67 mots. Ils sont désormais près de 20%.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite