La journée de ce jeudi sera difficile à Notre-Dame-des-Landes, en Loire-Atlantique, où les CRS sont actuellement en train de tenter de démanteler de nouveaux campements dans la zone qui devait accueillir le nouvel aéroport nantais. Malgré la validation de certains projets proposés par une partie des occupants du site, d'autres ont "refusé de régulariser leur situation en déposant un projet agricole", selon les propos du ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, et ont donc vocation à "quitter les lieux". 1.800 gendarmes sont ainsi mobilisés sur place depuis 6 heures ce matin.

Déjà le mois dernier, une première vague d'expulsions avait eu lieu, entraînant notamment l'interpellation de deux Zadistes, un Français âgé de 21 ans et un Espagnol de 35 ans.

Arrêtés pour "violences", ils avaient été maîtrisés par les forces de l'ordre alors qu'ils tenaient des pierres dans leurs mains. Mais le tribunal correctionnel de Nantes les a relaxés ce mercredi au nom du "bénéfice du doute". La procureure de la République avait pourtant demandé respectivement quatre et six mois de prison ferme contre les deux individus. Seul le second a été condamné à trois mois de prison avec sursis pour s'être rebellé lors de son arrestation.

Suivez la page Emmanuel Macron
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!