Il était 20 heures ce samedi 26 Mai à Paris. Mamoudou Gassama, un jeune sans-papiers malien de 22 ans, passait dans une rue du 18ème arrondissement lorsqu'il a aperçu un enfant suspendu à un balcon, dans le vide, au quatrième étage d'un immeuble. N'écoutant que son courage, le jeune homme a immédiatement escaladé la façade à mains nues en moins de 40 secondes pour porter secours au petit garçon et le mettre en sécurité dans son appartement. Cet acte héroïque et spontané a été filmé par plusieurs passants, et les vidéos ont été vues près de cinq millions de fois sur la toile, notamment sur Facebook et Twitter à travers le monde.

Pour le féliciter, le président de la République Emmanuel Macron a reçu Mamoudou Gassama ce lundi matin au Palais de l'Elysée. L'opinion publique et les médias imaginent que le chef de l'Etat va demander une accélération de sa procédure de régularisation, ce que de nombreuses associations de sans-papiers espèrent. C'est en tout cas l'avis du porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, qui a déclaré sur son compte Twitter que "notre République doit lui ouvrir les portes de notre communauté nationale".

De son côté, SOS Racisme souligne "l'immense courage" des personnes en situation irrégulière lors de leur dangereux périple vers notre continent, une valeur importante qu'ils continuent d'appliquer à leur arrivée sur le sol européen.

Dans son communiqué, l'association demande au ministère de l'Intérieur, en charge de l'immigration, de donner un titre de séjour à Mamoudou Gassama. Une pétition a d'ailleurs été lancée dans ce but. Près de 5.000 personnes l'ont signée à l'heure où nous écrivons ces lignes.

Interrogé par les médias et invité sur de nombreux plateaux télévisés hier dimanche, le jeune homme n'a de cesse de raconter son histoire.

Après avoir entendu les klaxons des voitures et les hurlements des passants, il a décidé de monter sans réfléchir : "Dieu merci, je l'ai sauvé". Mamoudou explique également s'être senti mal et avoir manqué de faire un malaise après le sauvetage de l'enfant : "Je n'arrivais plus à sentir mes pieds, j'ai du m'asseoir".

Immédiatement appelée sur place, la Police a ouvert une enquête et a enregistré les témoignages des témoins. Selon les premiers éléments recueillis par Le Figaro, l'enfant, âgé de quatre ans, était seul à son domicile au moment du drame. Il se serait donc rendu sur le balcon de son appartement avant de se retrouver par mégarde suspendu dans le vide, se tenant par une seule main lorsque Mamoudou Gassama est arrivé à son secours.

Le père de l'enfant en garde à vue

Rapidement retrouvé par les forces de l'ordre, le père de l'enfant a immédiatement été placé en garde à vue, puis présenté devant un tribunal hier dimanche dans la soirée. Né en 1981, il n'a aucun antécédent judiciaire et devrait être poursuivi pour négligence et mise en danger de la vie de son enfant. Dans l'attente, ce dernier a été placé dans un foyer d'accueil. Sa mère n'était pas présente à Paris ce week-end, mais sera tout de même longuement interrogée par les enquêteurs.

Les personnalités politiques ont réagi dès samedi, le plus souvent sur les réseaux sociaux.

Anne Hidalgo a notamment pu parler avec Mamoudou Gassama pour lui signifier ses félicitations et son admiration. La maire de Paris a également recueilli les confessions du jeune Malien, qui lui a expliqué être arrivé sur notre territoire il y a quelques mois avec le rêve de refaire sa vie en France. La ville de Paris a ensuite promis de le soutenir dans ses démarches. La présidente de la région Île-de-France, Valérie Pécresse, a, elle aussi, loué l'acte héroïque de Mamoudou.

Ne manquez pas notre page Facebook!