753.148. C'est le nombre de candidats inscrits à l'épreuve du Baccalauréat cette année, qu'ils soient en filière générale ou en filière technologique. Le chiffre est en hausse de 5% par rapport à 2017. Comme le veut la tradition française, c'est par la philosophie que les élèves de Terminale vont débuter leurs épreuves ce lundi 18 Juin. Les thèmes de la cuvée 2018 ont d'ailleurs été révélés à la presse peu avant 9h30.

Pour chaque filière, trois sujets au choix sont proposés : un commentaire de texte et deux dissertations. Les Littéraires devront ainsi faire leur sélection parmi un extrait signé Schopenhauer, et les questions "Peut-on renoncer à la Liberté ?" et "La Culture nous rend-elle plus humains ?". Pour les deux dissertations, il vaudra mieux adopter la méthode thèse-antithèse-synthèse pour rédiger sa copie.

De son côté, la filière Scientifique devra faire son choix entre un texte de Mill, "Eprouver l'injustice est-il nécessaire pour savoir ce qui est juste ?" et "Le désir est-il la marque de notre imperfection ?". Quant aux élèves de Terminale ES (Economique et Social), un extrait de Durkheim leur sera proposé avec les deux dissertations suivantes : "Toute vérité est-elle définitive ?" et "Peut-on être insensible à l'Art ?".

Enfin, les séries technologiques choisiront entre un texte de Montesquieu et la réponse à l'une de ces deux questions : "L'expérience peut-elle être trompeuse ?" et "Peut-on maîtriser le développement technique ?".

Des règles strictes pour les candidats

Bien évidemment, la triche est strictement interdite et peut être sévèrement punie par une interdiction de repasser l'examen pendant cinq ans, ce qui empêchera le fraudeur d'entamer toutes études supérieures.

Les appareils électroniques, comme les téléphones mobiles et autres montres connectées, devront également être éteints et bien rangés dans les sacs.

Dès hier en fin de journée, le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, publiait son message d'encouragement sur Twitter : "Tous mes vœux de réussite à tous les candidats qui commencent demain leurs épreuves du Baccalauréat", a-t-il déclaré en ajoutant le mot-clé "Sérénité", une vertu essentielle "qui va [vous] permettre de réussir".

D'autres personnalités politiques ont également adressé leur soutien aux élèves sur les réseaux sociaux.

"Courage et concentration", conseille Manuel Valls, qui ajoute une pensée particulière pour les parents et le personnel de l'Education nationale qui sera fortement sollicité jusqu'à la fin du mois. La maire de la capitale, Anne Hidalgo, "pense fort" aux jeunes Parisiens qui passent le Bac à partir d'aujourd'hui, pendant qu'à droite, Eric Ciotti (Les Républicains) souhaite simplement "bonne chance" aux candidats.

Quant à Benjamin Griveaux, le porte-parole du gouvernement, il se souvient de la "boule au ventre" le jour de ses épreuves qui resteront malgré tout pour lui "un souvenir inoubliable".

Un record déjà battu

Par ailleurs, un lycée parisien accueillera la plus jeune candidate de toute l'histoire du Baccalauréat. La jeune fille est en effet âgée de seulement 11 ans et 10 mois, et n'a pas souhaité révéler son identité.

Née le 07 Août 2006, elle est inscrite en Terminale Scientifique, et bat le précédent record, datant de 1989, qui était de 11 ans et 11 mois. A l'inverse, le doyen aura 76 ans cette année, mais il reste loin du record de 2015, lorsque le plus âgé des candidats avait alors 95 ans.

Même si la grève à la SNCF se poursuit cette semaine, les épreuves s'achèveront dans l'après-midi du lundi 25 Juin. Suivra ensuite l'interminable attente des résultats...

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite