Cinq jours après avoir évacué le campement dit "du Millénaire" à Paris, le ministère de l'Intérieur a organisé ce matin deux opérations simultanées dans les camps du Canal Saint-Martin et de la Porte des Poissonniers, dans les 10ème et 18ème arrondissements. Les personnes en situation irrégulière qui logeaient dans ces camps, dont certaines depuis plusieurs mois, seront temporairement hébergées dans un gymnase de la capitale.

En fin de matinée, la Préfecture de Paris a publié un nouveau communiqué en indiquant que le nombre de migrants évacués était de 973. Parmi eux, le services sociaux de l'Etat ont comptabilisé 58 personnes dites "vulnérables".

Certaines sont des couples, parfois même des familles, mais aussi et surtout des femmes et des mineurs isolés.

Les services du Préfet ont également déclaré que "l'opération [s'était] déroulée dans le calme", sans aucun incident majeur à déplorer. Par ailleurs, chacune des 973 personnes sera examinée par un médecin et une assistante sociale. L'Etat se chargera ensuite de statuer sur chaque situation administrative. Si certains verront certainement leur demande d'asile acceptée, les associations de défense des migrants craignent que d'autres soient placés en centres de rétention avant une expulsion du territoire.

Ne manquez pas notre page Facebook!