Après une légère chute des températures le week-end dernier et en début de semaine, Météo France annonce un nouvel épisode caniculaire pour la journée de ce jeudi. Pas moins de 18 départements sont concernés par l'alerte orange émise depuis hier. Dans la liste, on retrouve la totalité de la région Ile-de-France, ce qui représente déjà huit départements : Paris, le Val-d'Oise, la Seine-et-Marne, la Seine-Saint-Denis, le Val-de-Marne, l'Essonne, les Yvelines et les Hauts-de-Seine. Les dix autres secteurs concernés vont du sud du pays, avec la Drôme et l'Ardèche en remontant par le Rhône, la Saône-et-Loire et la Côte-d'Or jusqu'à des départements situés plus au nord, de la Marne au Pas-de-Calais, en passant par la Somme et l'Aisne.

Sur l'ensemble de la France, les températures s'échelonneront de 26 à 37 degrés ce jeudi après-midi. Des pics de chaleur pourraient même être enregistrés entre 34 et 38 degrés, voire 39 degrés dans la vallée du Rhône, en particulier dans la Drôme. Le phénomène n'est pas rare en Europe à cette période de l'année, et les autorités sanitaires ont toujours en mémoire la terrible canicule estivale de 2003 à l'ouest du continent, qui avait entraîné le décès d'environ 15.000 personnes au sein des frontières de l'Hexagone selon les données de l'INSEE.

Le record de chaleur cette année-là est toujours détenu par le Portugal, où le thermomètre a grimpé jusqu'à 47,8 degrés à l'ombre.

Canicule : un numéro vert mis en place

Dès cette nuit, la chaleur s'est faite ressentir à des niveaux particulièrement importants, avec déjà 24 degrés relevés à Paris et en banlieue. Un chiffre rarement atteint, loin des 18-20 degrés habituels à cette période de l'année.

Une attention particulière devra ainsi être portée aux nourrissons et aux personnes fragiles, même pendant leur sommeil. A titre d'exemple, plus de 22 degrés étaient déjà affichés au thermomètre à 5 heures tôt ce matin près de l'aéroport d'Orly.

Parallèlement à l'appel à la vigilance, le gouvernement a mis en place un numéro vert (gratuit) : 0800.06.66.66. Le rôle des répondants sera d'informer les utilisateurs sur l'avancée de la vague caniculaire en France, tout en leur donnant de précieux conseils personnalisés pour se protéger de la chaleur.

Le numéro fonctionnera tous les jours sauf le dimanche de 9 heures à 19 heures.

Mais attention cependant, comme l'indique le Docteur Gilles Dixsaut au micro de France TV Info : "On dit aux personnes âgées qu'il faut boire, mais quelques fois, elles boivent trop. Si leurs reins ne leur permettent pas d'éliminer l'eau en quantité suffisante, elles vont se retrouver en situation d'hyper-hydratation. Donc il ne faut pas les faire trop boire. Il vaut mieux les aider à éliminer la chaleur de leur corps avec des vêtements humides".

Baisse des températures attendue à partir de samedi

De son côté, le gouvernement a également donné des directives à la population en s'appuyant sur les conseils de la Direction générale de la Santé, qui s'inquiète de la présence de nombreux automobilistes sur les routes ce samedi, qui correspondra au fameux chassé-croisé de l'été entre juillettistes et aoûtiens.

L'Exécutif conseille ainsi d'éviter de prendre la route entre 11 heures du matin et 16 heures. Les pauses à l'ombre devront être fréquentes, et chacun s'assurera d'avoir de l'eau en quantité suffisante dans le véhicule.

Enfin, Météo France annonce une première baisse des températures dans le Nord et l'Ouest du pays à partir de samedi, la faute à une perturbation pluvio-orageuse qui atteindra les côtes bretonnes dès vendredi après-midi.

Ne manquez pas notre page Facebook!