Ce jeudi, Météo France a placé pas moins de 18 départements français en vigilance orange suite à une alerte canicule. En effet, depuis le dramatique phénomène qui a entraîné le décès de plusieurs milliers de personnes entre le 1er et le 15 Août 2003, l'organisme national chargé des prévisions météorologiques se montre désormais très prudent face à une quelconque hausse inhabituelle des températures en été.

Il y a maintenant 15 ans, la France a particulièrement été touchée par de nombreuses pertes en vies humaines, évaluées au nombre de 15.000 selon l'INSEE. Parallèlement, les pays voisins ont été un peu moins impactés.

L'Allemagne a par exemple dénombré 7.000 décès dus à la chaleur, l'Italie 6.000, le Portugal 1.300, l'Espagne 140 et la Belgique 99.

Sur le plan matériel et environnemental, la canicule de 2003 a également causé de nombreux dégâts, à commencer par un important pic de pollution observé dans la majorité des grandes villes. La sécheresse a par ailleurs endommagé les productions agricoles, et causé la départ de nombreux feux de forêts.

En France, l'épisode exceptionnel de chaleur a aussi entraîné une crise politique. En effet, l'opposition avait fortement critiqué le silence du président Jacques Chirac qui avait attendu la fin de ses vacances avant de s'exprimer, soulignant la non-responsabilité de l'Etat et le manque de solidarité entre les citoyens.

Ne manquez pas notre page Facebook!