Les Femmes d’aujourd’hui sont incitées à se conduire davantage comme des hommes. Où est-ce que ça nous a mené ? A la hausse considérable des foyers brisés, au déclin du bonheur des femmes depuis les années 1970, à un dysfonctionnement des relations sociales et amoureuses… Et les Etats-Unis sont le premier théâtre des mères célibataires”, peut-on lire dans la description de l’événement.

La convention 22, là pour redresser le tir, est composée d’une dizaine d’hommes militants masculinistes soucieux d’expliquer aux femmes comment atteindre une perfection depuis trop longtemps oubliée selon eux.

Et pour dissiper tout doute subsistant sur le message véhiculé, le slogan de l’événement - “Make women great again” -, se charge de mettre les points sur les "i" et les barres sur les "t".

Ainsi, du 1er au 3 mai 2020 à Orlando, en Floride, les femmes (et les femmes seulement) pourront assister à cette série de conférences décrite sur le site de la convention 22 comme “l’événement de mansplaining du siècle”. Pour la modique somme de 1 999$ (bon à savoir : une offre limitée propose actuellement “Une place achetée, une place offerte”), les participantes pourront recevoir de précieux conseils pour renouer avec leur destin biologique.

“Augmenter leur féminité de 500%”

L’ennemi public numéro 1 de cette convention ? Vous l’aurez deviné, il s’agit du féminisme. Vraisemblablement assimilé comme le mal incarné aux yeux des promoteurs, il aurait détourné les femmes de leur vraie nature, à savoir être féminines. Et puisqu’une image vaut mille mots, le site a choisi de mettre en exergue le danger du féminisme en l’illustrant avec la photo d’une femme aux cheveux courts et colorés, portant des lunettes et ayant l’air énervé.

Non, il est important pour les femmes de donner le bon exemple à leurs filles, c’est pourquoi la convention leur propose “d’augmenter leur féminité de 500%”. (Photo d’une jeune femme, assise dans un champ et panier de fleurs au bras à l’appui).

Les hommes préfèrent les vierges sans dettes et sans tatouage

Première étape ? Avoir une bonne forme physique parce “qu’être obèse, ce n’est pas beau” et que “les hommes aiment les femmes athlétiques”.

Seconde étape ? Devenir l’épouse idéale, trouver un mari et laisser les dés de la fertilité faire le travail.Nos intervenants vous donneront les clés pour trouver un mari, maximiser vos chances de tomber enceinte et avoir autant de bébés que vous le souhaitez en fonction du temps qu’il vous reste”, annonce le descriptif.

Le mot de la fin ? Anthony “Dream” Johnson, le fondateur de la convention, immortalisé sur le site à côté d’un message indiquant “Les hommes préfèrent les vierges sans dettes et sans tatouage”.

Suivez vos passions.
Restez au courant.

Voilà qui est dit.

Ne manquez pas notre page Facebook!