Le propre des sites de rencontre est justement de se rencontrer. Il y a une baisse d'audiences selon qu'il s'agit d'un site de rencontres, d'une application, de sites libertins, de sites pour les seniors ou bien d'un site d'organisation de sorties selon France bleu. Cette baisse limite leurs bénéfices, mais ces mêmes sites de rencontre trouvent de nouveaux outils pour réduire leur perte.

Les sites de rencontre sont victimes d'une pénibilité pour se voir dans le réel

Les échanges sur les sites durent en moyenne dix jours. Il y a actuellement une baisse de 55 % des inscriptions, selon Stat-rencontres, le comparateur des 118 sites de rencontres en France.

Les personnes inscrites se voient pour un premier rendez-vous 10 jours en moyenne à la suite de leurs échanges. Depuis le confinement, aucun rendez-vous réel n'est possible. A quoi peuvent donc servir les sites de rencontres ? Leurs fonctionnalités se changent en ce sens. La crainte également de se fondre dans la masse ou de rencontrer à nouveau une personne peut se faire sentir.

Certains individus gardent pour optique de rencontrer quelqu'un, mais cette motivation est-elle la première ? Les plus de soixante ans n'utilisent plus les sites de rencontres. Cette baisse est de 75 %. Les applications de rencontre telles que "Tinder", "Hppn", "Grindr" ou "Once" ont une baisse d'audiences de -65 %.

Sur les sites libertins comme "Jacquie et Michel", la baisse est de 20%. Les sites d'organisation de sortie ont quant à eux une baisse de 70%.

Qui a en un sens envie de s'exposer au virus ou à un danger quelconque pour le moment ? Les préoccupations sont en effet de rester chez soi et suivre le Covid-19.

Des traumas peuvent naitre chez chaque individu, la durée du confinement ne favorisant pas pour le moment la reprise des fréquentations.

Pourtant, les sites de rencontre ne baissent pas les bras. Malgré les chutes des visites actuelles et les nouveaux éloignements potentiellement à venir, elles trouvent aussi d'autres méthodes de vente qui pourraient plaire.

La distanciation sociale

Suffisamment malins et avertis des procédures obligatoires du confinement, les sites de rencontre développent d'autres modes de communication. "Once" propose une nouvelle fonctionnalité en video.

La solitude et l'isolation réclamées, chez soi, et parfois à longueur de journée créent des sorties ponctuelles soit dans sa boulangerie, soit pour sa course du jour, soit pour la pharmacie, soit pour les courses. Comment va le boulanger ? Echanger quelques phrases est rare et désiré.

Des sites de rencontres ou applications en ligne proposent des rencontres planétaires. Comment cela se passe ailleurs ? Parler avec des Anglais, des Américains, des Espagnols, des Italiens ou autres est proposé sur "Tinder" jusqu'au 30 avril.

Ainsi l'internaute s'évade de son quotidien et peut comparer son vécu. Comment vivent-ils la pandémie partout dans le monde ?

Limiter la frustration

Le propre des individus par rapport aux animaux est d'avoir le langage. Les animaux communiquent bien entendu et ont pour certains leurs modes d'expression et leurs organisations.

L'humain a la chance d'avoir la parole, de pouvoir se comprendre et il organise sa vie en communauté. Meme si l'individualisme est une force, les besoins pour se réaliser dans une société peuvent également passer par les échanges. Se parler a divers avantages : grandir, être éduqué, se former, se dire, se fâcher et cetera. Le langage est également une source de détente.

Outre les besoins de parler, c'est se sentir utile dans la société qui est primordial.

Sans occupation depuis le chômage partiel ou bien isolé dans un centre medical, c'est bien de la parlotte que les individus cherchent. Les sites de rencontre sont ce lieu de nouvelles à la manière de forum ou blog.

Suivez la page Covid-19
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!