Pendant les deux mois de confinement la France a perdu plus de six points de croissance. Une baisse significative de l'économie qui intervient après la perte de 30.000 citoyens après la propagation de ce nouveau Coronavirus. Cette pandémie s'accompagne d'une crise économique sans précédent depuis le Krach de 1929. "Des plans sociaux et une augmentation massive du chômage" sont prévus nous dit même Emmanuel Macron ce 14 juillet. Pour épauler les familles les plus modestes, le gouvernement a déjà attribué une aide exceptionnelle aux allocataires du RSA et de l'ASS mais aussi prolongé les allocations de retour à l'emploi pendant toute la période du confinement.

Une nouvelle aide de l'Élysée concerne cette fois-ci les enfants scolarisés.

L'allocation de rentrée scolaire augmentée de 100 euros

Une information qui apporte un peu de soutien aux familles les plus précaires fragilisées par la crise sanitaire qui sévit depuis mars. Jean Castex, le nouveau Premier ministre, annonce une revalorisation "exceptionnelle" de l'allocation de rentrée scolaire. Devant les députés de l’Assemblée nationale, le Premier ministre a confirmer cette nouvelle qui concerne quelques trois millions de foyers du pays. Lors de son discours de politique générale, le nouveau pensionnaire de Matignon a confirmé la volonté de soutenir les familles les plus modestes dans ce contexte de crise sanitaire liée à la pandémie du Covid-19 : "La solidarité nationale doit continuer à jouer à plein, pour éviter une crise sociale majeure et des drames humains, individuels, désastreux".

Avant d'insister sur le plan pauvreté promis par le Président Emmanuel Macron lors de sa dernière interview face à Léa Salamé et Gilles Bouleau le 14 juillet dernier. Un plan qui sera "poursuivi et amplifié en fonction de l’évolution de la conjoncture", ajoute Jean Castex lors de son intervention dans l'hémicycle de l'Assemblée nationale.

Une allocation sous condition de ressources

L'Allocation de rentrée scolaire (ARS) est directement versée par les Caisses d'allocations familiales (CAF). Cette aide vise à appuyer les dépenses liées à la scolarité des enfants de 6 à 18 ans pour des familles qui ne dépassent pas un certain nombre de ressources.

Principalement attribuée pour répondre aux dépenses liées à la rentrée scolaire (vêtements, matériel scolaire ou activités extra-scolaires).

  • Avec 1 enfant à charge, le plafond est de 25.093 euros
  • Avec 2 enfants à charge, le plafond est de 30.884 euros
  • Avec 3 enfants à charge, le plafond est de 36.675 euros

À quels montants s’attendre ?

  • Pour les enfants âgés entre 6 et 10 ans : 469 euros
  • Pour les enfants âgés entre 11 et 14 ans : 490 euros
  • Pour les enfants âgés entre 15 et 18 ans : 503 euros

'Une très bonne nouvelle' pour les familles

D’après Aminata Koné, secrétaire générale de la Confédération syndicale des familles, qui réagit sur Franceinfo, il s’agit d’une "très bonne nouvelle pour cette rentrée scolaire qui va se passer dans des conditions assez difficiles pour les familles qui subissent les conséquences de la crise.

Avec 100 euros en plus, la rentrée pourra se faire dans de meilleures conditions".

Cette aide arrivera comme chaque année au courant du mois d’août pour les familles éligibles.

Suivez la page Coronavirus
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!