2

Les Français avaient commencé de la plus mauvaise des manières leur 1er tour de Coupe Davis [VIDEO] avec la défaite d’Adrian Mannarino (7/6-6/3-6/3) face au très expérimenté joueur néerlandais Thiemo de Bakker, pourtant classé actuellement à la 369ème place mondiale au classement ATP.

Mais Richard Gasquet, 33ème joueur mondial, a su redresser la barre et ramener l’équipe tricolore à hauteur dans cette première rencontre de coupe davis dans ce cadre historique de la halle olympique d’Albertville, qui a vu évoluer les athlètes des Jeux Olympiques d’hiver en 1992 (« A 0-2, ce serait devenu très compliqué. C’était presque obligatoire de gagner » a-t-il déclaré).

Il a pour cela disposé du numéro 1 néerlandais Robin Haase en 4 sets : 6/4-7/6-3/6-7/5. Avec cette victoire, le Biterrois totalise 7 victoires en matches contre le natif de La Haye.

Comment peut-on expliquer ces débuts mitigés pour la France en ce premier week-end de Coupe Davis ?

Il faut d’abord rappeler le fait que le Valdoisien Mannarino, classé 25ème joueur mondial, avait été rappelé à la dernière minute suite au désistement de Lucas Pouille, souffrant d’un torticolis. De plus, Adrian Mannarino n’avait jusqu’alors jamais porté les couleurs de son pays en Coupe Davis. Et n’ayant pu s’entraîner que 30 minutes sur la surface dur en indoor de la halle olympique, le numéro 3 français, alors « très excité » pour son « baptême », s’est exprimé sur sa contre-performance a posteriori : « Il y avait peut-être un petit manque de repères ».

Il faut dire le tennisman de 29 ans s’entraînait de son côté sur les courts de Roland Garros pour préparer la tournée sud-américaine sur terre battue, à venir.

En somme, la mauvaise anticipation et organisation de la part du capitaine Yannick Noah qui annonçait dernièrement que cette année 2018 serait celle de son dernier capitanat à la tête de l’équipe de France explique en grande partie ce score de parité à la fin de cette première journée. Ce qui donne certaines circonstances atténuantes à la défaite de Mannarino [VIDEO].

Quel programme et quels enjeux pour le double messieurs de ce samedi ?

Dans quelques heures, les Bleus toujours favoris de cette rencontre devront mieux confirmer leur rang dans le cadre du match de double. Disposant d’un atout redoutable en double, l’équipe de France peut en effet compter sur une paire de talent vainqueur de deux grands chelems (US OPEN 2015 et Wimbledon 2016) avec l’association de Pierre-Hugues Herbert et Nicolas Mahut. Ils devront battre pour cela la paire néerlandaise Rojer/Middelkoop s’il n’y a pas de changement.