Publicité
Publicité

Ce matin, le 15 Septembre, à #Londres, précisément à la station de métro Parsons Green, les personnes sur place parlent d'une explosion...

Ce matin, comme à l'accoutumée, les gens prennent leur métro pour leurs déplacements : travail, sorties ou autres projets. Tout est normal. Mais c'est aux alentours de 8 heures 20 qu'un incident trouble leurs habitudes. Il s'ensuit une réaction des personnes présentes. Une fuite, des cris. Les dires, après coup, parlent d'une explosion. Apparemment "il s'agirait d'un sac qui a explosé". A 14 h, les détails se précisent, il y aurait eu un "dispositif de mise à feu électrique" retrouvé dans un sac piégé. Donc, c'est du matériel artisanal qui a été utilisé.

Publicité

Les gens ont émis leurs témoignages rapidement. Il est aussi avéré que des démineurs ont effectivement été convoqués sur place. L'origine du feu es restée imprécise jusque quatorze heures. L'heure d'appel des secours a été confirmée vers huit heures vingt par les hôpitaux. Quelles sont les blessures ? Les services de secours ont évoqué des brûlures au visage tandis que d'autres ont été blessé au cours de la bousculade. Le nombre de blessés était vers 13 heures de 18, parfois écrasés dans les escaliers pendant le mouvement de panique incontrôlable. Malheureusement, l'état des lieux actuel pourrait probablement à nouveau se modifier d'ici là la fin de journée. Quatre personnes se sont présentées seules dans les hôpitaux.

L'avis des médias

Dans le Sud-Ouest de la capitale, quartier relativement aisé, les services de secours, tout comme la police se sont rejoints sur ce site.

Publicité

Les personnes présentent parlent d'une explosion. Les autorités quant à elle listent déjà plusieurs blessés et considèrent cet événement comme "un acte terroriste". Sur quoi se base cet élément ? La police présente sur le site a-t-elle déjà trouvé des preuves ? Les professionnels sont en pleine enquête sur cette probable "attaque". Nous n'en savons pas plus à l'heure actuelle. Plusieurs faits se cumulent : le problème de l'explosion, les réactions des gens, et la bousculade. Sadiq Khan, maire de Londres, invite les londoniens a de la vigilance dans un communiqué. Il indique également sa position par rapport au terrorisme et affiche sa volonté de ne pas se laisser intimider. L'attentat reste pourtant non revendiqué à ce stade. Le service de transport en commun a été stoppé entre les stations d'EARLS COURT et Wimbledon. Que se passe-t-il à Londres ? Neil Basu est un responsable de l'anti-terrorisme, et a classé cet événement grave dans la catégorie "acte terroriste". Londres a été victime de plusieurs attentat dont celui du Mercredi 22 Mars 2017, du 7 juillet 2005 dans le métro également, puis un bus ; et du 22 mai 2013, jour durant lequel un acte terroriste barbare a terrorisé le #Royaume-Uni. Il est clair que Londres a été victime d'une série d'attentats depuis quelques mois qui créé un contexte de menace et d'inquiétude.