"Donald #Trump démissionnera bientôt de lui-même". Ce n'est pas une "fake news" ! Il s'agit de la phrase qui aurait été prononcée par la sénatrice californienne Dianne #Feinstein à l'adresse d'un citoyen, selon le journal britannique 'The Independent'. Ce témoignage fracassant en dit long sur le climat de défiance qui règne autour du successeur de Barack Obama. "Nous savons qu'il viole la loi au quotidien, il est de connivence avec la Russie et il viole la Constitution. Comment pouvons-nous l'expulser de la Maison Blanche ?", s'est interrogée l'élue démocrate. La parole de Dianne Feinstein a du poids aux #Etats-Unis. A 83 ans, l'ancienne édile de San Francisco connaît le fonctionnement du pays sur le bout des doigts et dirige aujourd'hui la commission de surveillance des services de renseignements, au point que certains disent d'elle que c'est "la mamie qui fait peur à la CIA".

Trump-Russie, les liaisons dangereuses

Quid alors de l'avenir de Donald Trump à la Maison-Blanche ? La sortie médiatique de Dianne Feinstein laisse supposer qu'il s'écrit (déjà) en pointillés. Après le rejet de la première version de son décret anti-immigration signé le 27 janvier, le texte vient de subir un nouveau revers.

Publicité
Publicité

Un des juges fédéraux vient d'empêcher l'administration américaine de bloquer l'arrivée d'une famille syrienne, dont le père réside déjà au pays de l'Oncle Sam. Pour ne rien arranger, ledit texte suscite le rejet des démocrates... et des républicains, des républicains qui ont pourtant investi Trump lors des primaires. Clairement, le 48e président des USA est de plus en plus isolé. Pis, ses liens présumés avec la Russie posent question. L'ancien homme d'affaires n'a d'ailleurs jamais caché son admiration pour le président Vladimir Poutine. "Le FBI enquête sur les efforts du gouvernement russe pour perturber l’élection présidentielle de 2016, et cela inclut les éventuels liens entre des personnes de la campagne Trump avec la Russie, et une éventuelle coordination entre la campagne Trump et le gouvernement russe", a indiqué le directeur du FBI, James Comey, au Parlement, le 20 mars dernier.

Publicité

Et d'ajouter : "L'enquête est en cours et classée."

Trump, nouveau Nixon ?

Il est encore trop tôt pour tirer des conclusions définitives, mais une procédure d'Impeachment lancée contre Donald Trump ou une démission du président américain pourraient présenter des effets importants pour les Etats-Unis. Le chaos politique n'est pas à exclure. Toutefois, ce ne serait pas une première dans l'histoire du pays. En 1974, Richard Nixon a démissionné après l'éclatement du scandale du 'Watergate', sans attendre que l'Impeachment aille à son terme. Quarante-trois ans après, les vieux démons américains cernent dangereusement Donald Trump. Le milliardaire saura-t-il se sortir de la tourmente ?