#Emmanuel Macron, ancien ministre de l'Economie et candidat à l'élection présidentielle, a vécu une semaine mouvementée sur fond de polémiques au sujet de la colonisation, qu'il a qualifiée de "crime contre l'humanité", et du mariage pour tous, dont les opposants auraient été, selon lui, "humiliés" par François Hollande.

Propos discutés

Ce matin, il répondait au journaliste Guillaume Durand sur Europe 1, qui lui rappelait que de nombreuses personnalités politiques l'avaient qualifié de "candidat du CAC 40" lors de l'annonce de sa candidature en Novembre dernier. Emmanuel Macron a immédiatement qualifié ses "allégations" de "diffamatoires".

Publicité
Publicité

Pour lui, le candidat des grandes entreprises, c'est son rival de droite #François Fillon : "Moi, mon programme, il n’est pas fait pour les gens qui ont déjà réussi. Il est fait pour que les gens en France puissent réussir". L'ancien ministre du gouvernement Valls affirme parler à tous les français, des classes moyennes aux banlieues, et à la "France périphérique".

Emmanuel Macron en profite pour rappeler que le financement de son mouvement En Marche s'est fait sur les deniers personnels des adhérents, pas grâce aux actionnaires du CAC 40 "parce que c'est interdit par la loi". #Élections