Hier soir mercredi, l'ancien ministre de l'Economie #Emmanuel Macron était l'invité du Journal de 20 heures de TF1. Candidat à l'élection présidentielle, son positionnement idéologique au centre lui permet aujourd'hui de bénéficier de soutiens de personnalités telles que Corinne Lepage, ancienne ministre d'Alain Juppé, ou Jean-Marie Cavada, ex membre du Nouveau Centre lorsque ce parti était associé à l'UMP. Sur sa gauche, de nombreux électeurs et parlementaires partisans du socialiste Manuel Valls ont rejoint ses rangs, déçus par la victoire de Benoit Hamon à la primaire. Emmanuel Macron est ainsi de mieux en mieux placé pour accéder au second tour de l'élection en mai prochain.

Publicité
Publicité

Hier soir sur TF1, ce dernier a même appelé #François Bayrou, président du Modem, à "prendre ses responsabilités", sous-entendant qu'une alliance était possible avec lui. Mais la veille sur la même chaîne, François Bayrou exprimait ses doutes face à la candidature d'Emmanuel Macron : "Je ne sais pas quel est son projet, je ne sais pas quel est son positionnement". L'ancien ministre de François Hollande lui a promis un chiffrage précis de ses propositions d'ici la fin du mois.

F. Bayrou sera-t-il candidat ?

Mais le président du Modem hésite toujours à présenter lui aussi sa candidature à l'élection présidentielle. Crédité d'environ 4,5% dans les sondages, le pari semble risqué. Mais le Penelope Gate pourrait lui ouvrir une porte au centre-droit en cas de retrait de François Fillon.

Publicité

François Bayrou attend-il également l'issue de la polémique qui inquiète Emmanuel Macron actuellement ? Rappelons que les candidats ont jusqu'au 17 mars pour recueillir les 500 parrainages d'élus nécessaires à leur candidature. #Élections