Qui l'aurait cru ? Jean-Luc Mélenchon et Philippe Martinez unis pour la même cause : lutter contre la politique général du président de la République française Emmanuel Macron. Même si Jean-Luc Mélenchon défile actuellement à Marseille et Philippe Martinez à Paris, les deux leaders ont décidé pour un moment rare d'unir leurs forces. C'est la première fois que la CGT participe à une manifestation portée aussi par un mouvement politique, elle qui clame son indépendance politique.

Publicité
Publicité

"Marée humaine" : la manifestation organisée par Mélenchon et Martinez

Tout le monde était convié à la manifestation et beaucoup ont répondu présent. En effet, pas moins de 65 associations seront représentées : le PCF, le NPA, Europe écologie les verts, Attac, Act’up, la Confédération paysanne ou encore le Syndicat de la magistrature. Tous ont une seule volonté : réussir à faire une "marée populaire" pour dénoncer la politique d'Emmanuel Macron, la sélection à l'université, la réforme du statut des cheminots ou encore l'austérité et le président des riches.

Jean-Luc Mélenchon organise sa "Marée populaire"
Jean-Luc Mélenchon organise sa "Marée populaire"

Cette manifestation est a double tranchant. Si elle réunit beaucoup de monde, les différents leaders des associations pourront crier victoire. En revanche, si peu de personnes répondent à cette sorte de convergence des luttes, ce sera un véritable désaveu. Déjà l'annonce d'Edouard Philippe de reprendre 3/4 de la dette de la SNCF a porté un coup certain dans la défense des syndicats qui sont désormais partagés entre continuer la lutte ou arrêter la grève.

Publicité

Martinez invite Macron à regarder "par la fenêtre de son palais"

Le leader de la CGT est le seul à avoir accepté l'invitation de Jean-Luc Mélenchon non sans se faire regarder de travers par les autres syndicats. Ces derniers ont toujours clamé leur indépendance politique et comme l'explique Pascal Pavageau le président de Force ouvrière : "C’est bien par l’action syndicale, et uniquement syndicale, que les revendications des travailleurs aboutissent".

Philippe Martinez a quant à lui appelé Emmanuel Macron a "regarder par la fenêtre de son palais pour voir la vraie vie".

En effet, la déconnexion est un des arguments les plus utilisés contre le pouvoir en place. Jean-Luc Mélenchon espère que cette manifestation ressemblera à celle du "Front populaire" et qu'elle fera fléchir le gouvernement sur sa politique. En début d'après-midi, des blacks blocs ont pris la tête du cortège sans rien casser.

Lire la suite