Publicité
Publicité

Début d'année oblige, le président de la République après avoir souhaité ses vœux aux Français au soir du 31 décembre, celui-ci doit désormais enchaîner les allocutions pour porter ses vœux au différents corps de l'état : diplomatie, personnel de l'Elysée, armée... Mais cette année, devant faire face à une actualité brûlante entre les gilets jaunes et l'organisation du "grand débat national", Emmanuel Macron [VIDEO] a fait savoir par l'intermédiaire de l'Elysée qu'une partie de ses allocutions concernant les vœux de bonne année allait être annulée.

Le Président présentera ses vœux uniquement à l'armée

Le Président surprend à nouveau en bouleversant la tradition républicaine qui s'est instaurée depuis de nombreuses années.

Le président de la République française se doit de souhaiter une bonne année aux différents corps qui composent l'Etat. Entre la presse, les corps constitués, l'armée, Emmanuel Macron aurait dû cette année encore enchaîner de nombreuses cérémonies des vœux.

Advertisement

Ce ne sera point le cas, en effet, l'Elysée a annoncé que le Président ne maintiendra cette année qu'une seule cérémonie : celle des vœux aux armées.

Ce maintien explique l'Elysée est lié au fait que le président de la République, comme il est inscrit dans le constitution française, est le chef des armées. De ce fait, "c'était naturel de maintenir au moins cette cérémonie" explique l'Elysée. La cérémonie des vœux se déroulera le vendredi 17 janvier, à Cugnaux, non loin de Toulouse, sur la base militaire du 1er régiment parachutiste.

La priorité : la crise des gilets jaunes

Toujours selon l'Elysée : "les autres cérémonies sont considérées comme aussi inutiles que chronophages". Le message qu'Emmanuel Macron souhaite faire passer est clair : il est concentré sur la crise des gilets jaunes [VIDEO] afin de trouver une solution pour mettre fin à ce mouvement.

Advertisement

Preuve supplémentaire de cette implication, l'organisation d'un séminaire de travail interministériel à l'issue du prochain Conseil des ministres.

Pour autant, le président de la République ne veut pas se montrer comme "enfermé" dans son palais de l'Elysée, préoccupé uniquement par cette crise. Après plusieurs mois sans sortie, Emmanuel Macron s'est rendu aujourd'hui à Créteil pour inaugurer la nouvelle Maison du handball, site ultramoderne comprenant des équipements de haute technologie. Une façon pour lui de renouer avec "cette France qui gagne".