La nouvelle a secoué le monde politique ce mercredi 13 février 2019 au soir. Et pour cause, Richard Ferrand, le président de l'Assemblée nationale après la démission de François de Rugy nommé au ministère de l'Ecologie, a décidé de nommer Alain Juppé au Conseil constitutionnel. Le Conseil constitutionnel juge de la constitutionnalité des lois mais joue aussi un rôle dans les affaires judiciaires. Cette nomination pose la question de l'indépendance dudit Conseil car il a un pouvoir important et peut avoir un impact fort sur le droit français.

Alain Juppé nommé au Conseil constitutionnel

Richard Ferrand a donc décidé de nommer l'ancien Premier ministre sous Jacques Chirac et actuel maire de Bordeaux. Cette nomination est une véritable promotion et un "honneur" selon le principal intéressé. Outre Alain Juppé, deux autres hommes ont été nommés au Conseil constitutionnel. L'ancien ministre Jacques Mézard a été proposé par Emmanuel Macron. François Pillet, sénateur divers droite du Cher et ancien avocat de 68 ans a été quant à lui nommé par le président du Sénat, Gérard Larcher comme le définit la Constitution. Ils sont nommés pour un mandat de 9 ans.

Richard Ferrand a justifié son choix en affirmant qu'Alain Juppé était : "un homme d'Etat, fort d'une expérience de la décision publique, qui saura avec une véritable exigence républicaine garantir le respect des principes et des règles fondamentales de la Constitution de la République"

Une démission émouvante de la mairie de Bordeaux

De par cette promotion, l'auteur du Dictionnaire amoureux de Bordeaux a dû démissionner de son mandat de maire de Bordeaux, poste qu'il occupait depuis le 13 octobre 2003.

Ce jeudi 14 février 2019 au matin, Alain Juppé s'est exprimé en direct sur sa démission. Dans ses adieux, il a remercié toutes les personnes avec qui il a travaillé durant tant d'années et qui lui ont tant apporté. Alain Juppé n'a pu retenir ses larmes durant ses adieux, lui qui se sépare de sa ville le jour de la St Valentin. De plus, Alain Juppé a affirmé qu'il voulait annoncer qu'il n'allait pas se représenter, cela après les élections européennes.

Néanmoins, cette nouvelle nomination a bousculé son calendrier comme il l'a lui même affirmé.

Pour le remplacer à la mairie de Bordeaux, plusieurs noms sont évoqués. "Pour moi, deux noms peuvent sortir du chapeau : celui de Nicolas Florian (adjoint aux finances) et Fabien Robert (adjoint en charge de la culture)" estime Jean Petaux.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite