L'acte est sans précédent et la crise politique qui en découle l'est tout autant. Alors que depuis plusieurs mois les relations étaient tendues entre la France et l'Italie, particulièrement sur les sujets des migrants et de leur accueil, Emmanuel Macron a décidé de rappeler son ambassadeur. C'est ce qu'a fait savoir le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué. Un acte politique qui pourrait tendre un peu plus les relations entre les deux pays.

Le Quai d'Orsay rappelle son ambassadeur en Italie

Dans son communiqué, le Quai d'Orsay a exprimé l'escalade des propos tenus par Matteo Salvini, le ministre de l'Intérieur italien, à l'encontre d'Emmanuel Macron. "La France a fait, depuis plusieurs mois, l’objet d’accusations répétées, d’attaques sans fondement, de déclarations outrancières que chacun connaît" a confié le ministère des Affaires étrangères, rappelant que la France devait à tout prix se réconcilier avec son voisin transalpin pour affronter de nouveaux défis.

Pour lui, l'Italie n'a pas à instrumentaliser à des fins politiques et électorales la crise des Gilets Jaunes et le sujet des migrants, de leur accueil.

"Les dernières ingérences constituent une provocation supplémentaire et inacceptable. Elles violent le respect dû au choix démocratique, fait par un peuple ami et allié. Elles violent le respect que se doivent entre eux les gouvernements démocratiquement et librement élus" ajoute-il ensuite.

En effet, il y a peu, certains dirigeants italiens ont rencontré plusieurs membres de la liste des Gilets Jaunes qui se présentent aux élections européennes. Cette rencontre avait été qualifiée de "provocation" par le Quai d'Orsay.

Les politiques réagissent au rappel

La nouvelle n'a pas manqué de faire réagir les hommes et les femmes politiques. Nombreux sont ceux qui ont critiqué l'action du président de la République française de rappeler son ambassadeur.

Nicolas Dupont-Aignan n'a pas hésité à dénoncer une "scène surréaliste". Selon lui, en agissant de la sorte, Emmanuel Macron divise l'Europe.

Jean Lassalle s'est lui aussi exprimé à ce sujet sur Twitter. Il appelle au dialogue rappelant que c'est cela qui permettra la paix dans les pays européens. A quelques mois des élections européennes, cette situation renforce quelque peu Matteo Salvini qui est entrain de constituer une coalition anti-européenne.

L'ambiance n'est donc pas au beau fixe.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite