Tous les ans, les mois de novembre et décembre constituent une priorité chez les commerçants. La période des fêtes de Noël demeure un enjeu stratégique pour l'ensemble des acteurs du monde économique. La plupart d'entre eux réalisent une part importante de leur chiffre d'affaires annuel sur ces seuls mois de fin d'année, profitant de cette exceptionnelle période de générosité et de convivialité indispensable au bonheur des Français [VIDEO]. Et Noël 2017 ne fera pas exception à la règle, comme l'a affirmé RetailMeNot, le leader mondial de la promotion digitale, dans la 5ème édition de son étude internationale réalisée par le très sérieux Centre for Retail Research.

Cette année encore, et depuis 2013, le budget cadeaux prévisionnel des consommateurs est en augmentation. Pour cette année, chaque ménage français a prévu un budget moyen de 321 euros. Mais c'est en ligne que la progression est la plus forte.

Le e-commerce sérieusement boosté par le mobile

Noël fait toujours recette. En 2017, les Français vont dépenser -accrochez-vous bien- 68,14 milliards d'euros pour honorer l'arrivée de ce "cher" Santa Claus, qui aura cette année encore trié des centaines de millions de lettres à travers le monde, bien aidé par ses fidèles lutins. Les dépenses prévisionnelles pour Noël sont en augmentation de 1,8% par rapport à 2016, dans la moyenne des autres pays européens.

Le commerce dit "physique" est toujours plus concurrencé par le commerce en ligne.

En magasin, il est parfois compliqué de trouver le bon cadeau, et surtout, de le trouver au meilleur prix. Internet [VIDEO] exploite ses défauts-là pour en faire des qualités. En commandant en ligne : on gagne du temps, on paie moins cher. RetailMeNot précise que cette année, les Français vont dépenser 12,32 milliards d'euros en ligne pour Noël, ce qui représente une exceptionnelle croissance de 18% par rapport à 2016. Des chiffres remarquables qui témoignent d'un vrai changement d'époque, à des années lumières de ce qu'on aurait pu imaginer il y a une quinzaine ou une vingtaine d'années. Avec 55 milliards d'euros, le commerce physique reste privilégié par les consommateurs du pays, mais est tout de même en retrait par rapport à l'année dernière (-0,4%).

La France fait partie du top 3 des pays européens les plus prolifiques sur les achats de Noël en ligne, portée par la progression impressionnante des achats sur mobile : +43,7%, pour un total de 5,38 milliards d'euros. Anne-Marie Shwab, directrice générale de RetailMeNot France, nous explique que "le mobile est [...] de plus en plus utilisé." Le smartphone permet en effet une validation plus facile de notre panier sur les différents sites.

Aujourd'hui, les applications mobiles ont clairement modifié la dynamique d'achat. Les ventes sur mobile sont clairement destinées à surpasser celles via ordinateur dans les prochaines années, à l'instar des visites sur internet.

Mais Anne-Marie Shwab tempère tout de même ces chiffres positifs : "les Français sont particulièrement vigilants sur leurs dépenses et cherchent de plus en plus à faire de bonnes affaires." Si le budget des ménages français est en hausse cette année encore, ces derniers restent prudents, et tout cela ne fait que renforcer la dynamique du e-commerce.

Mais finalement, la crise n'est jamais bien loin...