Soupçonné de projet d'attentat dans la région de Lyon et d'implication dans le recrutement de djihadistes volontaires pour se rendre en Syrie, Oualid B. était emprisonné depuis le mois d'Août 2016. Mais on apprend aujourd'hui grâce au Canard Enchaîné qu'il a été libéré par erreur en Avril dernier. Le juge d'instruction en charge de son dossier aurait en effet omis de renouveler sa procédure de détention provisoire. Une information confirmée par les services du ministère de la Justice, qui ont réclamé une investigation en interne, et qualifiée de "dysfonctionnement grave" par le porte-parole du gouvernement.

Depuis plus de quatre mois, Oualid a donc l'obligation de se rendre au commissariat de Meaux, sa ville de résidence, deux fois par jour en attendant son procès, et a l'interdiction de quitter la commune. Mais cette liberté strictement encadrée ne l'a pas empêché de passer outre les ordres de la Justice. En effet, au mois de Mai, quelques semaines seulement après sa libération, l'homme a été interpellé sans permis de conduire au volant d'un véhicule à l'extérieur de Meaux.

Jugé en comparution immédiate, il avait cependant été libéré à nouveau en raison du manque de fiabilité du témoignage du policier qui l'avait arrêté. Le Parquet a fait appel de cette décision.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite