Publicité
Publicité

Les médias en ont fait leurs choux gras il y a quelques jours… L'Association PETA [VIDEO] (qui lutte pour la protection des droits des Animaux), a en effet saisi plusieurs maires de France pour obtenir des changements de noms de certaines rues, aux connotations trop cruelles selon eux.

La "rue de la saucisse", première bataille perdue pour PETA.

C'est d'abord la "rue de la saucisse", en Dordogne, à Issigeac, qui a attiré les foudres des militants vegans.

Qu'elle n'a pas été la surprise du maire de ce petit village, lorsqu'il a reçu une lettre lui demandant de bien vouloir rebaptiser la "rue de la saucisse" en "rue de la soycisse" (une alternative faite à base de protéines de soja).

Advertisement

Surtout que de saucisse, il n'en ait point question ici : la rue a en effet été nommée ainsi en mémoire de l'une de ses anciennes habitantes, dont l'allure et la silhouette la faisait ressembler aux yeux de ses voisins… à une saucisse fumée !

On a eu beau promettre aux riverains d'Issigeac un plein panier de "soycisse", l'idée a fait le tour de la presse mais pas celui de la place : la rue de la saucisse, malgré une réunion du conseil communal, va garder sa plaque bien en place.

Cette affaire restera vraisemblablement dans les annales et dans les mémoires… dans les foyers de ce petit village médiéval de 750 habitants, on parle aujourd'hui du "sauccisegate".

Une victoire pour l'association

Des courriers ont également été envoyés à d'autres maires de France [VIDEO], notamment pour qu'une rue du fromage devienne la rue du "faux-mage" (alternative végétale au fromage), ou visant une autre "rue saucisse".

Advertisement

On peut se demander il n'y a pas des causes plus importantes à défendre pour promouvoir le bien-être animal et œuvrer à réduire notre consommation de viande.

Interrogée, l'association a finalement reconnu que toute cette opération n'avait pour but que de réaliser un joli coup médiatique, et s'offrir par la une opération communication à moindre coût.

"C'est un moyen de mettre la cause animale sur le devant de la scène [VIDEO]" explique Anissa Putois, l'auteure du mail envoyé au maire d'Issigeac. "C'est une demande au second degré qui nous permet de sensibiliser la population, dans les petites communes aussi".

La rue de la Saucisse deviendra t-elle la prochaine attraction du village ? Peut-être que cette histoire insolite aura permis à certains de réfléchir à leur consommation de saucisses… et pourquoi pas leur donner envie de goûter les fameuses soycisses !