Si "Stop Covid" pourrait être une solution pour l'après confinement, pour le moment le Covid-19 ne cesse de faire rage dans le monde entier.

Le Coronavirus a déjà fait près de 10 869 morts en France, ce jeudi 9 avril. Cette pandémie dévastatrice poussera le président de la République, Emmanuel Macron, à annoncer un prolongement du confinement au-delà du 15 avril.

Mais les recherches se poursuivent, et il est nécessaire d'envisager une fin à ce confinement. Les outils numériques pourraient donc être une solution au problème. Une application au nom de "Stop Covid" serait une piste envisagée pour accompagner un "déconfinement" progressif.

Pourquoi une telle application ? Dans quel but ? Comment l'utiliser ?

Nous répondons à toutes vos questions.

Tracer les porteurs du Covid-19 grâce à "Stop Covid"

Telle une application de tracking, l'idée est de détecter les personnes porteuses du Covid-19. "Stop Covid" aura donc pour but de recenser la totalité des personnes contaminées.

Bien sûr faut-il encore que cette application soit utilisée massivement, et que les Français acceptent de jouer le jeu. De son côté le gouvernement doit mettre en place un système de dépistage massif et rapide. Car bon nombre de personnes sont porteuses sans le savoir. Les développeurs, quant à eux, doivent mettre en place un système de sécurité en béton armé. L'idée n'est pas d'entrer dans la vie privée des utilisateurs de smartphone.

Cette application serait un moyen d'éviter une seconde vague d'épidémie de Covid-19.

Ainsi, installée sur votre smartphone, l'application vous permettra de savoir si vous avez été en contact prolongé avec une personne contaminée.

Si vous courez un danger, vous pourrez donc aller vous faire dépister. Ou bien au moins rester confiné chez vous.

C'est également une solution pour vous prendre en charge bien avant l'arrivée des symptômes graves. C'est une façon de vous protéger, mais également de protéger des proches peut-être parfois plus faibles que vous.

Mise en place de l'application "Stop Covid"

Cette application open source développée par l'INRA (Institut National de Recherche en Informatique et en Automatique) est supervisée par le secrétaire d’État au Numérique et le ministère de la santé.

"Stop Covid" serait installée volontairement sur les smartphones, et pourrait être désinstallée à tout moment.

L'idée est basée sur la technologie "Bluetooth". Il s'agirait de stocker les contacts des personnes croisées sur votre smartphone un temps donné. Cela permettrait de laisser le temps de recueillir les données, et de recenser les personnes contaminées.

Si "Stop Covid" semble être une bonne alternative aussi bien pour les médecins que pour le gouvernement, il faudra malheureusement du temps pour que cette application fonctionne. Et surtout pour qu'elle soit utilisable par tous. Le gouvernement a d'ailleurs annoncé qu'il faudrait plusieurs semaines pour la développer.

"De nombreux points techniques critiques restent encore à appréhender afin de lever les incertitudes sur la faisabilité technologique et l’efficacité sanitaire d’une telle application", précise le gouvernement français.

Il faudra donc se montrer patient, aussi bien face à la prolongation du confinement, que des solutions technologiques envisagées pour accompagner la fin de celui-ci.

L'inquiétude des futurs utilisateurs de l'application "Stop Covid"

Le tracking est un traçage numérique. Les futurs utilisateurs s'interrogent.

Qu'en sera-t-il de l'utilisation de leurs données personnelles ?

Le gouvernement a bien sûr prévu cette éventualité. Il sait qu'une excellente cybersécurité doit absolument être mise en place pour protéger les données présentent sur les smartphones de chacun. C'est d'ailleurs également pour cette raison qu'il faudra plusieurs semaines avant que l'application soit utilisable.

Par ailleurs l'application ne devra être utilisée que sur la base du volontariat.

Si le gouvernement rend son utilisation obligatoire, il devra établir de nouvelles lois.

Cédric O, secrétaire d'État au numérique, se veut rassurant. Il précise donc que "Stop Covid" ne devrait pas avoir recours à la géolocalisation. Il ajoute qu'il rendra le code informatique public. Ainsi il pourra être audité "par n'importe qui".

Enfin, "Stop Covid" ne sera utilisé que dans l'intérêt de stopper le virus. Ce qui signifie qu'à la fin de la crise sanitaire, cette application devrait disparaitre.

Suivez la page Coronavirus
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!