Suite à sa défaite au second tour de la primaire du parti Socialiste face à Benoit Hamon, l'ancien Premier ministre #Manuel Valls s'était prononcé lors de la présidentielle en faveur de son ex ministre de l'Economie, #Emmanuel Macron, sans pour autant se mettre en congé du PS. Mais le parti a tout de même décidé de le sanctionner en refusant de lui accorder l'étiquette socialiste aux #législatives. Ainsi, la semaine dernière, quelques jours seulement après l'élection du nouveau président de la République, Manuel Valls se déclarait candidat de la majorité présidentielle, sans se douter que le mouvement La République en Marche allait, à son tour, lui refuser l'investiture.

Sur son premier tract de campagne, estampillé 'Majorité Présidentielle', l'ancien Premier ministre de François Hollande reprend exactement la trame visuelle des tracts du mouvement d'Emmanuel Macron.

Publicité
Publicité

Toutefois, Manuel Valls aura le champ libre le 11 Juin prochain lors du premier tour des législatives. En effet, ni le parti Socialiste ni la République en Marche ne présenteront de candidats face à lui dans la première circonscription de l'Essonne, dont il est déjà le député sortant, élu depuis 2002.

Il y retrouvera le chanteur Francis Lalanne en suppléant pour le mouvement "éco-citoyen 100%", mais également l'humoriste controversé Dieudonné, dont le suppléant est le jeune homme qui avait giflé Manuel Valls en Bretagne en Janvier dernier.