Rejeté des côtes italiennes, l'Aquarius est finalement bien arrivé à Valence durant le week-end. Dans la cité espagnole, les plus de 600 migrants ont pu bénéficier d'aide de la part d'ONG et d'associations. Mais désormais, leur avenir fait parler. Selon le gouvernement espagnol, environ la moitié des migrants présents sur l'Aquarius veulent franchir la frontière, direction la France. Vendredi, le gouvernement français avait confirmé qu'il accueillerait bien plusieurs réfugiés ayant accosté à Valence... mais environ 300 ? Rien n'est moins sûr pour le pouvoir en place, qui n'a pas communiqué sur le chiffre précis de migrants qui allaient être accueillis en France.

Les sondés opposés à l'accueil de l'Aquarius

Pour Emmanuel Macron, c'est évidemment un sujet épineux puisque selon un sondage OpinionWay, 56% des sondés estiment que le gouvernement a pris la bonne décision en décidant de ne pas accueillir l'Aquarius dans un port français. L'accueil en masse de migrants de ce navire pourrait donc être une décision plutôt impopulaire pour le gouvernement et le président de la République. La majorité pourrait prendre son temps dans ce dossier, mais une chose est sûre : la France va bel et bien accueillir des migrants de l'Aquarius dans les semaines et mois à venir. Reste désormais à savoir combien.

Suivez la page Emmanuel Macron
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!