Septième Président de la Cinquième République française, il dirige la France depuis mai 2012, gagnant l'élection présidentielle face à Nicolas Sarkozy. Lors de cette dernière il a représenté le Parti Socialiste. Conformément à ses devoirs de chef d'Etat, il a dans le même abandonné ses postes de député et de président du conseil général de la Corrèze qu'il occupait respectivement depuis 1997 et 2008.

A Rouen, le 12 août 1954, de l'union d'un médecin d'extrême-droite et d'une assistante sociale aux idées socialistes nait François Hollande. Les positions de son père en font une paria et pousse la famille du futur président à déménager à Neuilly-Sur-Seine à la fin des années 60. Le jeune homme y fera des études de droits et présidera un comité de soutien à François Mitterrand avant d'adhérer au Parti Socialiste. C'est à l'école nationale d'administration dont il sort en 1980 qu'il rencontre Ségolène Royale.

En devenant chargé de mission pour l'Elysée sous le régime de Mitterrand, François Hollande embrasse définitivement une carrière politique, même si en 1981, il perd la direction de la troisième circonscription de la Corrèze face à Jacques Chirac. Sous la troisième version du gouvernement iroposée par Pierre Mauroy, il dirige le cabinet des porte-parole de celui-ci et endosse le rôle d'un faux dirigeant de la droite inventé par Jacques Atali dans le but de faire baisser la popularité de l'opposition. Suivent plusieurs années de réussite. En 1984, alors que nait son premier fils Thomas, il est élu conseiller référendaire à la cour des comptes et en 1986 nait sa fille Clémence. En 1987, c'est Julien qui nait et un an plus tard il devient député de la première circonscription de la Corrèze jusqu'en 1993, où il perd face à la droite, trop occupé par ses diverses activités pour l'Etat. Entre-temps est née Fiona, sa seconde fille. En 1995, Lionel Jospin fait de François Hollande le porte-parole du Parti Socialiste.

Il reprend la Corrèze en 1997, alors que Lionel Jospin devient Premier Ministre de Jacques Chirac. Pendant cette cohabitation, François Hollande est promu premier secrétaire du PS. En 2001, il devient maire de Tulle et lui permettra en 2008 de partager avec Tignes le titre de ville la plus sportive de France. Des dissensions au sein même de la gauche font perdre son poste à Hollande au PS en 2004 mais il le retrouvera l'année suivante. En 2006, il annonce ne pas se présenter à l'élection présidentielle, au profit de Ségolène Royale qui perdra finalement en 2007 face à Nicolas Sarkozy. Il se sépare de cette dernière. En 2008, Martine Aubry le remplace en tant que secrétaire du PS.

Si en 2010, il devient le compagnon de Valérie Trierweiler François Hollande se lance alors dès 2011 dans la course à la présidence. Son principal opposant chez les socialistes, Dominique Strauss-Khan étant victime de l'affaire du Carlton, il devient le représentant officiel du Parti Socialiste face à Nicolas Sarkozy. « Moi, président de la République ! » dit-il dans un débat télévisé avec son adversaire pour présenter de façon spectaculaire le programme qu'il a défendu tout au long de sa campagne. Cet événement lui permet de l'emporter et de devenir Président de la République.

Les trois premières années de son mandat sont faites de hauts et de bas. Deux gouvernements menés par Jean-Marc Ayrault, le scandale et les multiples exils fiscaux - dont celui de Gérard Depardieu - causés par la taxe à 75% sur la fortune, la légalisation du mariage et de l'adoption pour les couples homosexuels, l'affaire Cahuzac, les différentes moutures du gouvernement Manuel Valls ou encore l'attentat de Charlie Hebdo en font un président normal qui a traversé énormément de crises mais qui s'en est sorti, au prix de sa courbe de popularité qui ne cesse de chuter.