#Nabilla, cette femme de 23 ans née en Haute-Savoie (en période d'hiver, ce qui lui a gelé le cerveau), est depuis 2013, connue en France avec sa phrase qui nous a tuée. Je cite : "Allô ! Non, mais allô quoi ! T'es une fille, t'as pas d'shampooing ?....", ce qui lui vaudra de faire un gros buzz avec 10 millions de vues en un mois ! Elle sera parodiée à plusieurs reprises, ce qui ajoutera à son compteur 4 millions de vues supplémentaires ! Non, mais allô ! C'est au cours d'un épisode de la saison 5 des anges de la téléréalité que cette jeune femme devient célèbre par sa gestuelle de bimbo gonflable, de ses phrases qu'un enfant de 3 ans pourrait dire sans difficultés, et de sa répartie sans failles que personne ne comprend.

Le paradoxe de la vie

Il existe des moments dans la vie où notre téléviseur devrait se couper instantanément dès que Nabilla ouvre la bouche. Heureusement que les réseaux sociaux prennent le relai ! En étant plus sérieux, quand je lis qu'elle fait acte de présence dans une boite de nuit branchée pendant une heure et qu'elle touche pour cela 5000 euros voire 10 000 euros, mes poils s'hérissent ! Quand tu penses qu'un SDF avec une intelligence supérieure à la sienne mais sans soutien gorge 180 Z, se fait environ 10 euros par semaine et crève la dalle ou meurt par grand froid, tout le monde joue la carte de l'hypocrisie en pleurant pendant 30 secondes! Le comble du paroxysme poussé à l'extrème.

Il faut être con pour réussir ?

Comment peut-on être médiatisé à ce point avec une phrase vide de sens et incohérente ? Le phénomène Nabilla prend de l'ampleur et est la risée ou l'idole d'une France perdue ou débile. Nous ne pouvons que subir une telle absurdité devant un propos dénué de tout (même mon chien est mort de rire). Il est vrai qu'une plastique devant figurer au salon de l'agriculture, et sans méchanceté envers les vaches, a fait de mademoiselle enveloppe charnelle mais timbrée, l'icône de filles de 10 à 15 ans, voulant lui ressembler. Quel dommage de vouloir devenir un zodiac sans moteur !

La médiatisation continue en 2014-2015

Mise en examen, et retour à la notoriété pour l'histoire que toute la France connaît. Nous n'irons pas plus loin dans cette affaire, nous ne sommes pas avocats, elle oui (le fruit). Cette histoire est saugrenue mais nous avons du travail en tant qu'électriciens pour remettre de la lumière dans toutes les pièces de son pseudo cerveau qu'il faut d'abord trouver ! Non, mais allô quoi !